Petite histoire introductive

« La vie rétrécit ou s’élargit en fonction de son courage »

Anaïs Nin

Je me souviens m’être demandée enfant pourquoi mes parents m’avaient appelée « homme courageux » (Andrea, du grec « Andros », homme, symbolise « la force et le courage »). Il m’est arrivée plus tard de trouver que la vie me demandait bien du courage, et alors ce prénom m’agaçait un peu, me ramenant sans cesse dans l’arène. Pourtant, de ces pas-sages, je suis sortie grandie et transformée.

Mon prénom prend aujourd’hui tout son sens, puisque du courage il en faut pour attiser cette flamme qui ne demande qu’à brûler en nous, pour s’engager sur les sentiers de son existence, pour oser être dans ce monde qui fait tout pour nous formater, pour avoir l’audace de réaliser ce qui nous tient à cœur et qui fait sens. Le courage (du latin « cor ») signifie « agir avec cœur ».

Alors, si je peux accompagner le courage de vivre sa vie, de briser ses chaînes, d’écouter ses désirs, de savoir accueillir le rejet de ceux qui préfèrent se boucher les oreilles pour éprouver ce sentiment grisant d’explorer des chemins de traverse, de découvrir de nouveaux horizons et… enfin de se sentir à sa place… alors je suis comblée !

Retour haut de page